De l'importance de se placer en deça pour mieux voir

Publié le par une libraire inattendue






De l'importance de se placer en deça pour mieux voir

La librairie , rat des villes et rat des champs, aime vagabonder; Par définition , elle revêt chaque jour sa couleur caméléon.

Bien souvent , nos ouvrages se fondent dans un paysage de fête: fête de la nature, fête du pissenlit, festival d'art, concert de jazz..........qui dit mieux?

Nos livres prennent ces jours là, la couleur du temps présent .

Mais , mais, mais ......parfois les portes nous sont fermées; oui, oui...fermées, ou plutôt à peine entrouvertes.

Nous sommes tolérées à condition de ne parler que le langage du jour : les arbres par exemple et rien d'autre , surtout rien d'autre !!!!! Mais ceci n'est qu'un exemple virtuel, je l'assure.

Au fait , les livres ne sont-ils pas faits de bois d'arbres?

Et puis "écrire l'Homme", n'est ce pas parler de la Nature donc des arbres? 

Dans quel tiroir vais je ranger ce poème de Fernando Pesoa (Poèmes païens ) :

"Il ne suffit pas d'ouvrir la fenêtre/Pour voir les champs et la rivière./Il n'est pas suffisant de ne pas être aveugle/ Pour voir les arbres et les fleurs. Il faut aussi n'avoir aucune philosophie./Quand il y a philosophie, il n'y a pas d'arbres: il y a des idées sans plus ./ Il n'y a que chacun d'entre nous à la manière d'une cave./....."

ou cet autre de Pessoa , encore:

"Entre ce que je vois d'un champ et ce que je vois d'un autre champ/ Passe un instant une silhouette d'homme."

Ce recueil de poèmes fait - il partie du secteur "arbre et nature"?

Dommage pour tous ces livres dont j'aurais voulu parler avec les promeneurs; dommage pour les poèmes de Beaudelaire , les textes de Ponge!!.les albums pour enfants, qui éveillent la pensée , les livres d'artistes, les nouvelles qui font rire ou pleurer ....

C'est bête!!!!, mais je ne vis que de questions qui débordent des cadres tant elles sont énooooormes

J'espère que l'an prochain,  notre pensée ne sera pas limitée à la coccinelle à 7 points ou à je ne sais quoi encore .....

Je ne me sens pas prête à arracher des pages à ma passion.

Commenter cet article